Mission et historique

Le Centre d’Interprétation de la Nature du Lac Boivin (C.I.N.L.B)
est un organisme sans but lucratif fondé en 1980.
Organisme de bienfaisance numéro : 106897176RR0001

Mission

Conserver son territoire, ses habitats, sa faune et sa flore, pour les générations actuelles et futures.

Vision

Porte ouverte sur le monde fascinant des milieux humides, le Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin inc. (CINLB), organisme sans but lucratif, favorise le développement et la gestion de son territoire à des fins d’éducation, de conservation, de culture et de pratiques d’activités récréatives.

Le CINLB se positionne au service de la population locale, régionale et touristique comme une activité attrayante et dynamique, performante et sécuritaire, intégrée dans son environnement dans une perspective de développement durable et harmonieux.

Le CINLB rend également accessibles les conditions de loisir recherchées par ou pour la collectivité, sur les plans social, économique, environnemental et patrimonial. En somme le CINLB contribue au développement d’une communauté en santé.

vue_ciel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Objectifs

1. Rendre le territoire accessible aux utilisateurs.
2. Promouvoir l’éducation à la conservation de la nature auprès des utilisateurs du CINLB.
3. Optimiser la production du territoire au regard de ses habitats, de sa faune et de sa flore.

Historique

 

pavillon_avant 2011

Pavillon avant 2011

1967 – À Granby, des jeunes passionnés de faune et de flore consacreront leurs loisirs à s’émerveiller devant les richesses de la nature. Initialement nommé «Club des bibittologues», leur regroupement changera son appellation pour «Club Natural».

1969 – Le Club Natural entreprend un grand projet : conserver, aménager et interpréter les marais et les territoires adjacents au lac Boivin.

1974 – Création d’une cellule du Club Natural : l’ACAM (Association pour la Conservation et l’Aménagement des Marécages) se met en branle et réussit à sensibiliser par ses différentes actions. Le conseil municipal de Granby est le premier intéressé… Le projet de remblayage des rives du lac Boivin est retardé puis abandonné.

1975 – Organisation d’un symposium sur le lac Boivin. Consensus sur les qualités récréo-touristiques de la partie Ouest du lac (Parc Daniel Johnson) et les qualités écologiques de la partie Est du lac (Centre d’interprétation).

1976 – À la suite du succès remporté par ce symposium, la ville de Granby, par le biais de son maire M. Paul-O. Trépanier, demandait à un membre actif de notre communauté, M. Gérald Scott, de former un comité qui s’appellera le «Comité d’aménagement du lac Boivin», ayant pour principal mandat de réaliser le coup d’envoi des aménagements requis pour les deux sites retenus (écologique et récréatif). Avec énergie, le comité terminera son mandat en 1980, remettant le Parc Daniel Johnson aux mains de la ville de Granby et créera une corporation à but non lucratif pour la partie écologique du lac Boivin.

1980 – Naissance de la corporation à but non lucratif Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin inc. Un conseil d’administration de neuf bénévoles veillera à la destinée de cette corporation. Depuis ce temps, l’éducation et la conservation des différents milieux sous leur garde, sont leurs constantes préoccupations. Plusieurs mérites ont découlé de leur travail ainsi que de leur énergie.

Pavillon Granby 2011

Pavillon après 2011

Prix émérites du CINLB depuis sa création​

Prix Hommage Bénévolat-Québec (Organisme)

2016

Obtention de l’accréditation FSC (Forest Stewardship Council) qui confirme la gestion respectueuse par le  CINLB de la forêt en tenant compte des cours d’eau et des habitats fauniques présents sur son territoire.

2012

Prix d’excellence 2007 pour l’expérience novatrice en intervention clinique déficience visuelle : vélos adaptés. Association des établissements en déficience physique du Québec.

2007

Prix BBA «Un arbre à aimer». Contribution exceptionnelle à la protection de l’environnement.

2006

Prix Conscientia. Conseil Régional de l’Environnement de la Montérégie.

2005

Reconnaissance ZICO. Le lac Boivin et son marais sont reconnus comme un lieu d’Importance pour la Conservation des Oiseaux avec 100 autres sites au Québec.

2000

Prix fondation de la faune du Québec concours fleurir le Québec. Aménagement de la faune ailée.

1999

Associé projet «Le monde de Darwin» de CYBERSCOL qui recevait le Prix ARGOS – Denis Diderot 1997 lors des 14ième rencontres internationales de l’audiovisuel scientifique image et science.

1997

Mérite de l’environnement. Chambre de commerce Granby

1990

Prix du mérite AQIP pour contribution exceptionnelle au développement du patrimoine. Association Québécoise d’Interprétation du Patrimoine.

1988

Mérite de l’entreprise à but non lucratif. Chambre de commerce de Granby.

1985

Prix action 1982, mention excellence. Fédération Caisses Populaires Desjardins Richelieu-Yamaska
Mention honorable Naturas. Apport à l’amélioration de la qualité de l’environnement au Québec, gouvernement du Québec.

1982